VINCI Airports, parmi les premiers membres de l’Alliance pour l’aviation à émissions nulles (AZEA)

28 septembre 2022

Lancée en juin 2022 par Thierry Breton, commissaire chargé du marché intérieur, cette alliance réunit des membres qui s’engagent à se préparer à une aviation à émissions nulles au moyen, par exemple, de l’hydrogène et des avions électriques.

VINCI Concessions (VINCI Airports), Airbus, Air Liquide, ACI Europe, ou encore Easyjet, la liste complète des premiers membres a été publiée par la Commission européenne. L’AZEA tiendra sa première assemblée générale le 14 novembre 2022 à Bruxelles.

Les travaux de l’Alliance porteront sur :

  1. les aspects liés aux besoins en carburant et en infrastructures des aéronefs fonctionnant à l’hydrogène et aux aéronefs électriques dans les aéroports,
  2. à l’approvisionnement en carburants renouvelables et en électricité,
  3. à la normalisation et à la certification,
  4. aux pratiques pour les exploitants de compagnies aériennes et à la gestion du trafic aérien.

 

VINCI Concessions et l’hydrogène

Vecteur d’énergie d’avenir, l’hydrogène fait figure de nouvelle “frontière” pour l’économie mondiale : un vaste terrain d’opportunités inédites pour concevoir, construire et exploiter les futures infrastructures de production, stockage, transport et distribution d’énergie dédiées à la mobilité décarbonée.

VINCI Concessions investit dans l’essor de l’hydrogène « décarboné » comme carburant d’usage dans les avions. En 2021, VINCI Airports s’est notamment associé à Airbus et Air Liquide en vue de construire le futur réseau des aéroports à hydrogène, et faire de Lyon-Saint Exupéry un « hub hydrogène ». En 2023, l’aéroport sera équipé d’une station de distribution d’hydrogène gazeux pour alimenter les flottes locales (bus de piste, camions, engins de manutention), avant d’expérimenter des infrastructures à hydrogène liquide destinées aux aéronefs.