Avec Airbus, Kansai Airports va développer l'usage de l'hydrogène pour décarboner le secteur de l'aviation au Japon

14 juin 2022

Une nouvelle étape dans le partenariat entre Airbus et VINCI Airports pour décarboner l'aviation et préparer les aéroports à l'hydrogène. Airbus et Kansai Airports ont signé un protocole d'accord (MoU) pour étudier l'utilisation de l'hydrogène dans trois des aéroports que nous opérons au Japon (Kansai international, Osaka Itami et Kobe).

Grâce à ce partenariat, Airbus et Kansai Airports prépareront conjointement une feuille de route pour relever les défis et définir un plan des besoins en hydrogène. Les deux acteurs dirigeront l'étude sur le développement de l'infrastructure pour l'utilisation de l'hydrogène dans le secteur de l'aviation.

Les deux partenaires s'appuieront sur leur expertise complémentaire pour définir les opportunités potentielles que l'hydrogène peut offrir pour soutenir la décarbonisation de l'industrie de l'aviation. Airbus fournira les caractéristiques des avions, la consommation d'énergie de la flotte et des informations sur les avions à hydrogène pour les opérations au sol. Kansai Airports étudiera quant à lui l'infrastructure requise dans les aéroports pour l'introduction d'avions fonctionnant à l'hydrogène.

"Nous sommes très heureux de compter parmi nous Kansai Airports, l'un des principaux groupes aéroportuaires du Japon. L'hydrogène est l'une des technologies à zéro émission les plus prometteuses, car il peut être créé à partir d'énergies renouvelables et ne produit pas d'émissions. L'hydrogène renouvelable contribuera à décarboner non seulement les avions, mais aussi tous les transports terrestres associés aux aéroports." Stéphane Ginoux, responsable de la région Asie du Nord pour Airbus et président d'Airbus Japan

"Nous avons fixé un objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre d'ici 2050 pour les trois aéroports que nous exploitons. Ce partenariat avec Airbus nous aidera à atteindre cet objectif." Yoshiyuki Yamaya, directeur représentatif et PDG des aéroports du Kansai.

"Nous sommes heureux d'étendre ici au Japon les efforts conjoints entre Airbus et notre actionnaire VINCI Airports, menant l'introduction de l'hydrogène dans les aéroports, pour décarboner le transport aérien. Le Japon bénéficie d'un environnement très actif dans le domaine du développement de l'hydrogène." Benoit Rulleau, directeur représentatif et co-PDG

Airbus travaille déjà en partenariat avec des aéroports du monde entier, notamment dans le cadre du protocole d'accord conclu avec VINCI Airports, afin de mener le développement de l'utilisation de l'hydrogène dans l'industrie du transport aérien. Ce protocole d'accord avec Kansai Airports est le premier qu'Airbus signe avec un opérateur aéroportuaire au Japon et fait suite à celui signé avec Kawasaki Heavy Industries le mois dernier pour travailler à la réalisation d'une société de l'hydrogène au Japon.